Dans un rapport paru le 23 janvier, l’Anses évalue la composition des couches pour bébés.

Les conclusions sont sans équivoque : trop de composés préoccupants pour la santé dans les couches

  • fragrances, parfums : de nombreuses substances parfumantes sont utilisées dans les couches, dont certaines sont des sensibilisants cutanés – au contact direct d’une peau humide de bébé – comme le lilial ou le lyral, dont les seuils autorisés sont dépassés.
  • traces de pesticides (dont plusieurs interdits dans l’UE, et du glyphosate qui est lui toujours autorisé)
  • traces de COV (composés organiques volatils)
  • formaldéhyde
  • PCB (polychlorobiphényles) et HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques) : les niveaux retrouvés dans les couches sont bien supérieurs à ceux présents dans l’alimentation (où il s’agit d’une contamination environnementale), ce qui penche pour une contamination lors des procédés de fabrication.
    On retrouve également dans les couches de la nano-silice, utilisée dans la fabrication de gel super-absorbant.

Plus d’infos :
Communiqué de l’Anses : https://www.anses.fr/fr/content/l%E…
Rapport de l’Anses : https://www.anses.fr/fr/system/file…
Communiqué des ministères : https://minefi.hosting.augure.com/A…

2019-03-10T11:59:45+00:00